AGRICULTURE

Reconstruire l'agriculture

423. Rompre avec la PAC qui accule les exploitants français à la faillite en alignant les prix des denrées agricoles sur les cours mondiaux.

424. Organiser l'autosuffisance alimentaire indispensable à l'indépendance de notre pays.

425. Instaurer la préférence communautaire agricole de façon à lutter contre la concurrence sauvage des agricultures étrangères.

426. Assurer aux productions agricoles une protection douanière saisonnière en fonction des périodes de récolte française.

427. Garantir des prix agricoles minimums pour permettre aux agriculteurs français de vivre du fruit de leur travail.
 
 

Libérer les paysans

428. Limiter les charges fiscales et sociales pesant sur l'agriculture de façon à rendre les exploitations plus viables.

429. Réformer la Mutuelle sociale agricole afin de réduire les charges sociales supportées par les exploitants.

430. Abroger les monopoles sur les semences ou l'insémination qui placent les exploitants en situation de dépendance.

431. Réduire la bureaucratie agricole et alléger les structures professionnelles qui alourdissent le fonctionnement des exploitations.

432. Favoriser le pluralisme au sein du syndicalisme agricole afin de mieux refléter la diversité du monde paysan.

433. Relever les retraites agricoles pour que tout exploitant puisse jouir d'une retraite décente.

434. Proposer un moratoire des dettes pour les agriculteurs en difficulté afin de sauvegarder les exploitations.
 
 

Encourager le bien manger

435. Promouvoir l'agriculture de terroir qui favorise la tradition et la qualité.

436. Privilégier les circuits locaux de distribution qui réduisent la chaîne de transport et permettent une meilleure traçabilité des produits.

437. Généraliser les appellations d'origine et les labels et les faire bénéficier d'une protection juridique comparable aux brevets afin de protéger et de valoriser les productions de qualité.

438. Favoriser les méthodes traditionnelles de fabrication qui participent de notre identité agricole et culinaire.

439. Encourager l'agriculture biologique qui doit être considérée comme une composante à part entière de l'agriculture française.

440. Interdire les produits potentiellement dangereux tels que les OGM ou le buf aux hormones tant que leur inocuité n'aura pas été prouvée.
 
 

Développer les campagnes

441. Assurer la pérennité des exploitations agricoles en supprimant notamment les droits de succession sur les exploitations familiales.

442. Instaurer un statut de pluri-actif agricole de sorte que tout agriculteur puisse exercer parallèlement une seconde activité sans être pénalisé en matière de fiscalité, de retraite et d'assurance maladie.

443. Susciter la création d'emplois à la campagne par des mesures fiscales appropriées.

444. Développer le télé-travail et les réseaux informatiques en zone rurale pour permettre à de nombreuses activités tertiaires de s'implanter dans les campagnes.

445. Promouvoir les activités sociales et culturelles dans les villages afin d'y maintenir un cadre de vie harmonieux et enrichissant.

446. Garantir la présence des services publics dans les bourgs afin d'y faciliter le maintien de la population.

447. Veiller à la desserte des campagnes par la préservation ou le rétablissement d'un réseau de transports en commun.
 
 

Sauver la pêche

448. Préserver la pêche artisanale côtière par des mesures propres à en valoriser localement les produits.

449. Favoriser le maintien des usines de transformation du poisson près des lieux de débarquement tant pour l'hygiène alimentaire que pour la pérennité des activités côtières.

450. Créer un corps de garde-côtes chargé notamment de la surveillance des pêcheurs étrangers.

451. Renégocier les quotas de pêche qui asphyxient les professionnels de la pêche française.

452. Taxer les importations de produits de la mer qui concurrencent de façon déloyale la pêche française.

453. Moderniser les conventions sociales des marins pêcheurs afin de rendre plus attractifs les métiers de la mer.

454. Appliquer au pavillon français des règles sociales et fiscales plus favorables, comparables à celles en vigueur dans les autres pays européens.