SECURITE

Permettre le retour à l'ordre

242. Enseigner la morale traditionnelle dans les écoles pour inculquer aux enfants les règles élémentaires de la vie en société.

243. Encourager les familles dans leur rôle éducatif afin de limiter le développement de la délinquance juvénile, source de la grande délinquance et de la criminalité.

244. Expulser les délinquants et criminels étrangers et leur interdire définitivement l'accès au territoire national pour éviter toute récidive.

245. Bannir les hors-la-loi étrangers qui, de par leur statut d'illégaux, sont plus que d'autres portés à la délinquance.

246. Inverser les flux migratoires, car l'arrivée massive de populations déracinées constitue une cause majeure de l'insécurité.

247. Déchoir de leur nationalité française les délinquants l'ayant récemment acquise et qui ont démontré par leur comportement qu'ils ne la méritaient pas.

248. Refuser aux délinquants immigrés mineurs tout accès à la nationalité française car notre pays n'a pas à octroyer sa citoyenneté à des délinquants, a fortiori à des criminels.

249. Réhabiliter la notion de légitime défense pour permettre aux honnêtes citoyens de résister à leurs agresseurs.

250. Maintenir la liberté d'acquisition et de détention des armes sans laquelle les délinquants et les criminels sont les seuls à en posséder.
 
 

Renforcer la police

251. Augmenter les effectifs de policiers de façon à assurer avec efficacité la dissuasion et la répression des délinquants.

252. Développer les moyens de la police afin qu'elle puisse jouer son rôle dans les meilleures conditions.

253. Améliorer la formation des policiers pour faire de la police un véritable corps d'élite efficace et respecté.

254. Valoriser la fonction de policier par une reconnaissance matérielle et morale à la hauteur de l'importance et de la difficulté de sa mission.

255. Assurer les forces de l'ordre du soutien de la nation, du gouvernement et de la hiérarchie dans l'exercice de leur mission au service du bien commun.

256. Décharger la police des tâches administratives de façon à assurer une présence accrue des agents sur le terrain.

257. Faciliter les contrôles d'identité en permettant aux officiers de police judiciaire d'effectuer des contrôles sur la voie et dans les lieux publics sans avoir à fournir un motif particulier.

258. Renforcer les compétences des polices municipales pour leur permettre d'agir efficacement dans la lutte contre l'insécurité.

259. Créer des polices régionales des transports chargées de rétablir la sécurité dans les trains et les autobus et de rendre aux Français une véritable liberté de circulation.
 
 

Pratiquer la tolérance zéro

260. Punir tous les méfaits, même mineurs, comme les insultes, les graffiti et le vandalisme, délits qui constituent souvent les premiers pas sur le chemin de la grande délinquance.

261. N'admettre aucune agression contre les agents des services publics car, à travers eux, c'est l'autorité de l'État qui est visée et qui doit donc être préservée.

262. Retirer les allocations familiales aux parents de mineurs délinquants de façon à responsabiliser les familles quant à la conduite de leurs enfants.

263. Sanctionner les mineurs délinquants dont le nombre augmente sans cesse et qui, malgré leur âge, ne peuvent donc plus rester impunis.

264. Imposer l'ordre et la discipline dans les établissements scolaires en rétablissant les sanctions et en écartant tous les élèves délinquants.

265. Regrouper les élèves perturbateurs dans des établissements spécialisés propres à leur dispenser une instruction adaptée.
 
 

Combattre le crime

266. Soumettre à la loi les zones de non-droit car il est intolérable que l'État abandonne des populations entières à la loi des gangs.

267. Démanteler les bandes ethniques qui font régner la terreur dans de nombreuses cités.

268. Engager la guerre contre le trafic de drogue qui entraîne des dizaines de milliers de personnes dans la spirale de la déchéance.

269. Renforcer la répression de la pédophilie en augmentant considérablement les moyens policiers affectés à ce type de criminalité.
 
 

Assurer la protection civile

270. Créer un véritable corps de sécurité civile doté de personnels nombreux, équipés, encadrés, formés et identifiés, capables de faire face à toutes les catastrophes naturelles ou accidentelles.

271. Accorder aux pompiers le statut qu'ils méritent sur le plan matériel et moral en reconnaissance des tâches exceptionnelles qu'ils accomplissent au service des Français.

272. Mettre en place des abris et des plans d'action pour protéger la population face aux dangers militaires, écologiques et naturels.