2. Moderniser notre vie politique

La modernité, c'est rapprocher l'élu du citoyen.

Nous raccourcirons et harmoniserons la longueur des mandats électifs et fixerons à 5 ans la durée de tous les mandats politiques.

Limitation du cumul des mandats

La modernité, c'est demander aux élus de se consacrer pleinement à leur mission. Nous limiterons strictement le cumul des mandats et des fonctions politiques.

Parité hommes-femmes

La modernité, c'est assurer une représentation équitable des femmes dans la vie politique. Nous inscrirons dans la Constitution l'objectif de parité hommes-femmes.

La modernité, c'est rendre au Parlement les prérogatives de délibération, de contrôle de l'exécutif et d'investigation, sans lesquelles la démocratie est bancale.

Nous limiterons le recours à l'article 49 alinéa 3 aux lois les plus importantes. Nous faciliterons la création des commissions parlementaires d'enquête.

Donner un statut à l'opposition

La modernité, dans une démocratie, c'est donner un véritable statut à l'opposition. Nous le ferons.

La modernité, c'est permettre au citoyen d'être acteur de la décision. Nous proposons de rapprocher l'Etat du citoyen, en relançant la décentralisation et en déconcentrant de manière vigoureuse les missions de l'Etat. Nous proposons d'organiser un grand forum des acteurs de la décentralisation, pour mettre en place une coordination entre régions, départements et grandes villes, pour faire naître l'intercommunalité et la coopération interrégionale.

Dans le même temps nous engagerons une politique d'aménagement du territoire recherchant un équilibre villes/campagnes, protégeant l'environnement et préservant les ressources en eau.

La modernité, c'est réformer l'Etat. Il ne faut pas "moins d'Etat", ni "plus d'Etat", mais "mieux d'Etat", c'est-à-dire un Etat efficace. Pour une moralisation de la vie publique, il ne faut plus un Etat désinvolte avec le droit, mais un Etat qui fasse de la justice un fondement effectif de la démocratie. Nous voulons un Etat au service de tous et non confisqué par quelques-uns. Nous voulons un Etat renouvelé, pour une société rassemblée et une Nation ouverte.

Lutter contre les gaspillages

Nous proposons de lutter contre le gaspillage des moyens financiers, en particulier en développant l'évaluation des politiques publiques.