F. Le sport tout au long de la vie

25 millions de français pratiquent régulièrement un sport et 13 millions sont licenciés. Plus de 10000 athlètes de 160 nations ont participé aux derniers Jeux Olympiques, qui ont été suivis par 3 milliards de téléspectateurs. Le sport représente 1,7% du PIB français et plus de 100 000 emplois directs.

Ces chiffres bruts recouvrent des mutations profondes et la politique sportive doit, elle aussi, évoluer dans ses objectifs comme dans ses méthodes et ses moyens.
 

Le sport exemplaire - Pour soutenir le sport de haut niveau, nous développerons des conventions avec les structures de formation, les entreprises et les universités afin d'organiser dans de bien meilleures conditions la conciliation entre études ou vie professionnelle et entraînement sportif. Une harmonisation européenne du statut fiscal des sportifs sera recherchée, et un suivi social de leur reconversion devra être assuré..

- Pour lutter contre le dopage, nous poursuivrons sans relâche l'information des jeunes, la veille pharmacologique du détournement de nouvelles molécules, et la sanction sportive et pénale rigoureuse des personnes impliquées.

- Sur la violence, la sanction des clubs fautifs sera exemplaire, l'appel aux jeunes eux-mêmes comme membres des services d'ordre sera encouragé et les moyens des arbitres et des officiels seront renforcés.

Une nouvelle organisation des politiques publiques du sport  - Nous proposerons une collaboration beaucoup plus étroite entre l'école et le monde associatif pour mieux organiser la pratique du sport chez les jeunes

- Nous ferons largement appel à la décentralisation, et l'Etat devra concentrer ses missions sur les relations internationales, le sport de haut niveau, la pratique sportive à l'école, ses activités de contrôle et de régulation, sur lesquelles il concentrera ses moyens. Pour le reste, il confiera les compétences et les moyens appropriés aux régions et aux collectivités de proximité.

- Nous mettons ici en garde contre la dérive des politiques sécuritaires, qui génèrent des coûts prohibitifs d'investissement voire d'assurances dont il faut bien trouver le financement!

Des enjeux économiques Lui-même porteur d'une forte demande de services, partenaire des entreprises ou objet de faramineux de contrats de droits TV, le sport est aujourd'hui un véritable acteur de l'économie.

- Nous régulerons le sponsoring qui, comme le produit des droits de retransmissions TV, doit obéir à des règles qui permettront de ne pas laisser dans l'ombre des sports plus confidentiels afin qu'à terme ils ne soient pas voués à la disparition.